Le Blason du Puy-Sainte-Réparade

blason le puy sainte reparade

blason le puy sainte reparade

 

D’argent, à un pal d’azur, coupé de sinople, à un cheval gai, d’or.

Le cheval rappelle qu’au début des croisades, le Puy Ste Réparade portait le nom de Puy de la Cavalerie, nom d’une dépendance agricole des Templiers de St Estève Janson.

En 1056, le nom latin s’écrivait Podium Sancte Reparate.

La commune a été créée en 1790 de l’union des communautés du Puy et de Saint Canadet, s’appela Puech ou Puy St-Canadet.

L’archevêque d’Aix était seigneur temporel du Puy.

« Sainte Réparade » est probablement le nom déformé de « Sainte Réparate », patronne du diocèse de Nice dont une partie des reliques fut transférée au XIème siècle à la paroisse de « Saint Maurice du Puy » qui prit plus tard le nom de « Chapelle Sainte Réparade ». La légende nous rapporte, que la très jeune fille fut martyrisée en Palestine par un Proconsul Romain entre le IIIème et le IVème siècle après JC. Son corps fut déposé dans une barque et poussé par le souffle des anges jusqu’à la baie qui s’appelle désormais « Baie des Anges ».

Le nom de la Sainte a été donné également à la colline du Puy, « Puech » en Provençal, et à l’ancien village qui occupait la hauteur dés le Xème Siècle.

Laisser un commentaire